Allemagne
Carte d'identité
Géographie
Grandes villes
Histoire
Mur de Berlin
Gastronomie
Photos
Liens
L'allemagne ...
L'ALLEMAGNE > HISTOIRE DE L'ALLEMAGNE
L'Allemagne détient une histoire longue et mouvementée, qui s'entrecroise inévitablement avec le passé des pays voisins. Notamment lorsque l'on sait que la République d'Allemagne est un état récemment construit.

Époque antique et royaume franc

Le territoire qu'englobe l'Allemagne a toujours été habité par des tribus : Saxons, Wisigoths, Vandales, Burgondes. Rome tente d'ailleurs de prendre la contrée, mais lors de la bataille de la forêt de Teutoburg en 9 avant J.-C., ils essuient une cuisante défaite. Un mur est alors construit du Rhin au Danube pour se protéger des Germains, Rome ne voulant plus s'étendre à l'est du Rhin. Au Ve siècle, les tribus germaniques se sont répandues un peu partout en Europe de l'Ouest et même en Afrique du Nord. Les Mérovingiens puis les Carolingiens vont se succéder à la tête de l'empire des Francs. Des rois très célèbres tels que Charles Martel, Charlemagne ou Clovis vont être à la tête du royaume. Lorsque Charles, alors empereur des Francs en 800 est couronné, le royaume couvre une bonne partie de ce qui allait devenir la France et l'Allemagne. Le pouvoir central du royaume est placé en Austrasie (région de Trèves), ce qui laisse entrevoir que l'Empire va survivre en Germanie.

Le Saint-Empire romain germanique

Lorsque l'Empire carolingien est partagé après la mort de Louis le Pieux en 843 lors du partage de Verdun, Louis le Germanique reçoit une terre correspondant à l'Allemagne actuelle (qui englobait aussi l'Italie et la Bourgogne), elle-même issue de la Francie orientale. Les autres terres du royaume sont la partie occidentale qui deviendra la France, et une région centrale qui sera sujette à conflit entre les deux grands royaumes.

C'est Otton Ier, qui en 962 est l'un des premiers dirigeants de la dynastie saxonne, qui sera pour la première fois couronné empereur (en allemand le terme est Kaiser, un dérivé de César). On parle alors du Saint-Empire romain germanique. Cependant, le pays n'a pas de réelle cohésion. Les empereurs, disposant de peu de pouvoir, sont plus préoccupés par l'acquisition de nouvelles terres que par le contrôle de celles qu'ils ont déjà. Ainsi au XIIIe siècle, sous Frédéric II, on voit apparaître les premières villes États.

Lorsque Napoléon débarque en terres germaniques en 1806, le Saint-Empire est dissolu et devient la Confédération du Rhin, sous protectorat français.

L'Empire allemand

Lors du congrès de Vienne, il est décidé que le pays s'appellera la Confédération germanique et qu'il sera sous la direction des Habsbourg qui porte le titre d'Empereur d'Autriche. Les taxes douanières élevées que fait payer la Prusse forcent les États enclavés à se faire englober dans les limites douanières. L'Autriche est alors délibérément mise de côté. Des révolutions secouent le pays en 1848. On propose la couronne au roi de Prusse (Frédéric-Guillaume IV) qui la refuse. Il faut attendre 1866 pour que le premier ministre prussien Otto Von Bismarck gagne la bataille de Sadowa contre l'Autriche pour restaurer l'unité allemande. La Prusse dirige alors la Confédération d'Allemagne du Nord, après l'annexion de territoires entre sa partie orientale et sa partie occidentale. Cependant, quatre états n'y adhèrent pas. Lorsque la France déclare la guerre à la Confédération en 1870, ces États indépendants s'unissent et rejoignent la confédération. La France subit une défaite écrasante, et en 1871, Guillaume Ier, alors roi de Prusse, est proclamé empereur de l'Empire allemand à Versailles.

Bismarck démissionne du gouvernement en 1890, étant en complet désaccord avec Guillaume II, petit-fils de Guillaume Ier, et le nouvel empereur (son père Frédéric III n'ayant régné que 99 jours à cause d'un cancer mortel). Le parti social-démocrate, que Bismarck avait tenté d'écraser, monte progressivement les échelons du pouvoir. Lors des élections de 1912 au Reichstag (parlement), le tiers de votes qu'il remporte permet de le tenir un temps comme parti socialiste le plus puissant du monde. Cependant, les conservateurs gardent le pouvoir, grâce au soutien du clergé et du Kaiser.

La Première Guerre mondiale

Lorsque l'Autriche-Hongrie déclare la guerre en 1914 à la Serbie, suite à l'assassinat de l'héritier du trône autrichien à Sarajevo, l'Allemagne, son allié, combat à ses côtés. Le Royaume-Uni, la France et la Russie forment quant à eux l'Entente, soucieux de protéger leurs colonies contre l'Empire allemand qui cherche à s'étendre en Afrique. La Serbie étant l'alliée de la Russie, toute l'Europe est entraînée dans le conflit. Lorsque les États-Unis débarquent en 1917 pour aider les pays de l'Entente, l'Empire allemand subit une énorme défaite. Le 11 novembre 1918, l'armistice est signé à Rethondes en France. En juin 1919, le Traité de Versailles marque la fin de la guerre. La France récupère alors l'Alsace et la Lorraine, que l'Allemagne lui avait ravies durant la guerre de 1870. L' Empire allemand perd également toutes ses colonies.

La République de Weimar

Juste après la guerre, en 1919, l'Empire tente de créer la République de Weimar. Mais celle-ci ne durera que jusqu'en 1933. Ce régime, qui se voulait pacifique et démocratique, subit dès les premières années les révoltes aussi bien de gauche que de droite. L'hyperinflation de 1923 n'arrange pas la situation. Même si la situation est redressée un temps, la Grande Dépression de 1930 va achever ce nouveau régime. La nouvelle crise économique et les nationalistes qui s'opposent au traité de Versailles qu'ils trouvent trop sévère vont permettre la montée au pouvoir du parti national-socialiste des travailleurs allemands de Adolf Hitler (dit NSDAP ou nazi). Le parti insiste sur le chômage et les difficultés du pays, et accuse entre autres les juifs d'avoir fomenté un complot, qui avait entraîné leur perte en 1918 à cause d'une trahison. Les Allemands, qui veulent se sortir de la dure situation économique du pays, votent Hitler, sans se douter des terribles conséquences…

L'époque nazie et la Seconde Guerre mondiale

En 1932, le parti gagne les élections et Hitler est nommé chancelier par le président (maréchal) de l'époque ; Paul Von Hindenburg. Hitler n'a cependant pas obtenu la majorité au Reichtag. Lorsque le maréchal décède en 1934, Hitler réunit sous un même titre (führer : guide en allemand) les rôles de président et chancelier. Il devient alors le nouveau chef de l'état, et commence à abolir des libertés démocratiques et les partis de l'opposition. Le pays rentre alors dans le IIIe Reich. Avant d'enclencher la guerre, Hitler édicte des lois dans son pays pour éliminer les juifs, les minorités (homosexuels, opposants politiques…), les Tziganes et les gitans. En mars 1938, l'Allemagne met la Tchécoslovaquie sous son protectorat, et le 1er septembre 1939, amorce la Seconde Guerre mondiale en envahissant la Pologne. Elle attaque alors de nombreux pays qui tombent vite entre ses mains : France, Belgique… Grâce aux interventions américaine et soviétique, l'Allemagne est défaite en 1945.

L'Allemagne d'après guerre

L'Allemagne est divisée en quatre zones : à l'Ouest on trouve les États-Unis, la France, et le Royaume-Uni, et à l'Est, l'URSS. Le territoire russe est alors nommé RDA (République démocratique allemande) et le territoire occidental RFA (République fédérale d'Allemagne). L'Allemagne devra alors tenter de se reconstruire dans un climat difficile, notamment pendant la guerre froide. La chute du mur de Berlin en 1989 marque la fin de l'oppression. Le 3 octobre 1990 (jour de la fête nationale), le pays est réunifié.

Aujourd'hui, l'Allemagne (dit officiellement la République fédérale d'Allemagne) s'est reconstruite et est l'une des grandes puissances mondiales. Sa population unie l'a propulsée au-devant de la scène internationale, où elle est un acteur principal.

L'ALLEMAGNE > HISTOIRE DE L'ALLEMAGNE
Copyright © Allemagne / Reproduction interdite sous peine de poursuites judiciaires. Contact
Partenaires : Traduction Gratuite | Fuseaux horaires | Indicatifs téléphoniques | Dictionnaire Allemand | Aéroport Allemagne