Allemagne
Carte d'identité
Géographie
Grandes villes
> Berlin
> Hambourg
> Brême
Histoire
Mur de Berlin
Gastronomie
Photos
Liens
L'allemagne ...
L'ALLEMAGNE > LES GRANDES VILLES > BERLIN
La ville de Berlin, tout comme le pays dont elle est la capitale, a eu une histoire très tourmentée. Tout commence au Moyen Âge vers l'an 1200, date à laquelle la ville est créée. Très vite, en 1307, la ville s'agrandit lors de l'unification des villes de Kölln et Berlin. Il reste très peu de monuments datant de cette époque, mais on peut tout de même apercevoir des restes de la vieille ville près de l'Hôtel de Ville, dans le Nikolaiviertel.

Dès le XIVe siècle, Berlin devient la ville principale de la Marche de Brandebourg (État fédéré du pays). La véritable petite ville État qu'est la cité prend vite de l'expansion et s'accompagne d'un désir d'autonomie qui va à l'encontre des princes allemands qui veulent l'annexer à leur terre. Pour résister aux attaques, elle s'allie à la Hanse (ligue hanséatique de commerçants qui regroupe les principales villes marchandes du pays) en 1430.

Au XVIe siècle, Berlin devient l'une des premières grandes villes protestantes européennes, convaincue par les thèses de Martin Luther. Cependant, la guerre de Trente Ans (1618-1648) va considérablement affaiblir la ville, qui perd une large part de sa population. C'est grâce à Frédéric-Guillaume 1er de Brandebourg qui restaurera la paix après cette terrible guerre, que la ville va pouvoir reprendre de sa magnificence. S'en suit alors une période d'agrandissement et d'annexions de petites villes voisines qui vont former les nouveaux quartiers de Berlin. La ville accroît sa population en accueillant les Français protestants qui fuient après l'Édit de Nantes en 1585.

À leur arrivée au pouvoir, les rois de Prusse font de Berlin la capitale royale. La ville devient alors un point de chute culturel important en Europe, le roi Frédéric II invitant de nombreux intellectuels à sa cour, comme Voltaire. L'expansion de la France durant le règne de Napoléon va entraîner une prise de la ville par le fameux général en 1806. Mais lorsqu'elle est libérée, elle relance alors très vite son économie, et décide de se baser sur l'industrialisation massive. Il n'est alors pas étonnant que la ville à l'économie florissante soit désignée en 1871 comme capitale de l'Empire allemand, et que même lorsque celui-ci est dissous, la République de Weimar décide de maintenir son titre en place.

Lorsque la ville s'illustre pendant la Seconde Guerre mondiale comme le siège du 3e Reich, elle subit de nombreux assauts alliés qui vont considérablement l'affaiblir. La bataille de Berlin contre les Soviétiques va l'achever. La population a baissé de moitié, la ville est en ruines. Cependant, une grande partie des monuments furent reconstruits dès 1989.

Mais la ville est surtout célèbre pour son fameux mur de Berlin, reflet de la séparation en quatre secteurs, chacun occupé par un gagnant de la guerre : États-Unis, France, Royaume-Uni, et URSS. Berlin-Est, uniquement occupé par l'URSS, devient la capitale de la RDA. Dès 1953, les Berlinois de l'Est se rebellent contre le pouvoir communisme. De cette révolte naît le mur de Berlin construit en 1961, servant à séparer les deux blocs pour éviter une fuite des Allemands de l'Est vers l'Ouest. Il sera alors le reflet de l'Allemagne de cette époque, séparée en deux blocs. En 1989, la chute du mur permet une libération de la ville, les Berlinois sont enfin libres, et ne vivent plus sous le coup d'une pression idéologique relative à leur camp.

Que reste t'il aujourd'hui de Berlin, la capitale de l'Empire ? Tout d'abord, son désir marqué d'expansion a continué, même après la guerre. L'avalement de nombreuses villes voisines transformées en quartiers a amené la spécificité de chacun. Chacun possède son propre style, ce qui fait de Berlin une ville extrêmement mixte et cosmopolite.

Ses nombreux musées et bâtiments historiques ont également fait sa renommée. Du Moyen âge à l'époque moderne, toutes les époques sont représentées dans la ville. La Porte de Brandebourg est absolument à voir lors d'un passage à Berlin, car elle est le symbole absolu de la réunification des deux Allemagne.

La ville est aussi connue pour sa culture underground et de ses nombreux clubs. Lieux de regroupement d'artistes après la Seconde Guerre mondiale, de nombreux quartiers abandonnés sont devenus les ateliers des artistes berlinois et étrangers, et portent encore les traces de ce passé, à la fois douloureux (séparation de la ville en deux), mais créatif (émergence de nombreux artistes).

L'ALLEMAGNE > LES GRANDES VILLES > BERLIN
Copyright © Allemagne / Reproduction interdite sous peine de poursuites judiciaires. Contact
Partenaires : Traduction Gratuite | Fuseaux horaires | Indicatifs téléphoniques | Dictionnaire Allemand | Aéroport Allemagne